J’ai besoin d’aide dans mes démarches

Une démarche de changement sur le plan de la consommation ne se fait habituellement pas sans quelques à-côtés.

Dans la trajectoire de consommation, il se peut qu’on ait laissé tombé certaines facettes importantes de notre vie, parfois parce que la consommation a pris trop de place. Certaines conséquences peuvent s’ensuivrent, par exemple dans les domaines suivants :

  • Emploi;
  • Finances;
  • Alimentation;
  • Logement;
  • Relations (conjugales, familiales, amicales);
  • Réseau social, soutien, loisirs;
  • Justice;
  • Santé;
  • Etc.

La personne peut avoir besoin d’aide pour se remettre sur pied et retrouver une autonomie satisfaisante dans différentes sphères de sa vie.

Uniatox est là pour vous!

En quoi ça consiste?

Chez Uniatox, la réinsertion sociale vise à aider la personne à « établir ou rétablir le dialogue avec ses proches et la communauté. Elle comporte le développement ou la consolidation de connaissances, de compétences, et de modes d’expression qui lui permettront concrètement de mener à bien ses activités de loisir, de travail ou d’études et d’acquérir un style de vie dans lequel elle sera à même d’entretenir son autonomie et de se fixer et de poursuivre ses objectifs de vie »1.

Autrement dit :

« Plutôt que de nourrir la personne qui a faim, apprenons-lui à pêcher. »

Nos modes d’action sont donc variés : enseigner, guider, seconder, référer, accompagner, toujours en allant dans le sens d’une plus grande autonomie!

Dans quels domaines de vie cela est-il pertinent?

Dans tous les domaines! En utilisant le système RÉSO2, il nous est possible d’évaluer la personne pour connaître ses besoins, qui peuvent être de l’ordre de :

  • ce qui est préoccupant et urgent : le genre de démarche qui traîne, tel un boulet lourd et fatiguant (démêlés avec la justice, dettes, obtention de cartes d’identité, etc.);
  • ce qui touche l’autonomie de base : alimentation, hygiène, sommeil, budget, compétences parentales, gestion du temps, ainsi que la santé physique et mentale;
  • ce qui touche le milieu de vie, le logement : droits et obligations, aspect matériel et confort général;
  • ce qui touche le travail et les études : démarches de recherche d’emploi, de retour aux études, stabilité en emploi, projets, droits et obligations comme travailleur;
  • ce qui touche le réseau social et affectif, les liens avec les proches, ainsi que les loisirs et l’occupation du temps, le désir de briser l’isolement;
  • ce qui touche les soins et les services dans la communauté : connaissance des ressources et des organismes de la localité et capacité de se déplacer (transport, services de bénévoles).

Comment ça fonctionne?

Il y a deux façons de faire appel à nos services :

  • En étant référé par une autre ressource (service public, organisme communautaire, centre de thérapie);
  • En appelant par soi-même (soit parce que la personne connaît déjà notre organisme ou en a entendu parler dans les journaux ou par une autre personne).

Après un échange au téléphone, un rendez-vous est fixé afin de prendre contact. Les 2 à 3 premiers rendez-vous servent à évaluer les besoins et à orienter les services.

Par la suite, le nombre de rencontres et la fréquence sont établis en collaboration avec chaque personne.

Contactez-nous pour de plus amples informations!

1 AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE. Orientations régionales en toxicomanie, 2005-2010.

2 Centre de recherche CRUV/CRAT-CA. Système RÉSO, Évaluation est besoins en réinsertion sociale, 2007. Et : Vigneault, Éducateur-Formateur-Superviseur en réinsertion sociale. Vocabulaire du système RÉSO. Colloque AITQ, octobre 2011.